MENU   

Aide sur l'utilisation de l'interface

1) Précisions

Les données utilisées dans le Mobiliscope proviennent des Enquêtes Ménages Déplacements dont les plus anciennes datent de 2009 et la plus récente de 2018.

Seuls les déplacements qui ont eu lieu un jour de semaine (lundi au vendredi) sont pris en compte et agrégés pour figurer un jour ‘fictif ‘ de semaine.

Les proportions/nombres de personnes par secteur et par heure sont des estimations. Elles sont donc soumises à une marge d’erreur statistique .

2) Sélectionner une carte

Dans le menu à gauche, choisissez un indicateur et sélectionnez une carte en pourcentage, en stock ou en oursins

Pour obtenir des détails sur les indicateurs, cliquez sur le bouton d'aide Q situé en regard du nom de l'indicateur.

accordeonmenu

La carte en oursins permet de connaitre de nombre de personnes présentes par secteur et qui résident dans un autre secteur (inclus dans le périmètre d'enquête).
Des liens (qui s'affichent au passage de la souris) relient le secteur de présence aux secteurs de résidence.

oursins

3) Observer l'évolution de la carte au fil de la journée

Cliquer sur le bouton play de la timeline pour faire défiler les heures.

timeline

4) Observer un secteur en particulier

Sélectionnez un secteur par un clic sur la carte et regardez le graphique qui s'affiche en bas à droite votre écran.

select-secteur

Ce graphique permet de suivre l'évolution du groupe observé dans le secteur sélectionné au fil de la journée.

graph-simple

En cliquant sur l'onglet "empilé", vous pouvez voir l'évolution de l'ensemble des groupes d'un même indicateur.

graph-empile

La légende des graphiques suit le même code couleur que celui du menu. Sur le graphique ci-dessus, les transports publics sont représentés en bleu, les véhicules privés motorisés en rose et la mobilité douce en vert.

5) Etudier la ségrégation spatiale

Sur l'interface, le graphique du haut présente l'évolution de la répartition spatiale du groupe sélectionné dans l'ensemble des secteurs de la carte.

select-secteur

Pour obtenir des informations sur les deux indices utilisés (Duncan et Moran), cliquez sur le bouton d'aide Q situé à côté du nom de l'indice.

6) Observer une autre ville

29 villes et leur périphérie sont incluses dans la version actuelle du Mobiliscope (2020). Pour observer une autre ville, utlisez l'outil loupe

Pour aller plus loin

En consultant les pages Méthodes, vous obtiendrez davantage d'information sur l'interface, les indicateurs et les données mobilisées pour la création du Mobiliscope.

Bonne visite !

Un outil pédagogique

Des élèves d'âges variés peuvent utiliser le Mobiliscope pour découvrir les villes et la mobilité quotidienne de leurs habitants.

A l'école élémentaire

Il peut constituer un support ludique pour faire explorer aux élèves les différents types de déplacements (pendulaires, ponctuels et reguliers) et les fonctions urbaines: deux thématiques présentes dans le programme de géographie de CM2.

Le Mobiliscope a été présenté à plusieurs reprises à des classes de CM2 à Paris et à Toulouse.
A partir de tablettes ou d'ordinateurs, le Mobilicope a permis aux élèves de répondre à un petit quizz.

ecole1
ecole2

Exemple des questions proposées aux éleves de CM2 d'une écolé située dans le 20ème arrondissement à Paris :

  • A quelle heure il y-a-t-il le plus de personnes présentes dans le 20ème ?
  • A quelle heure il y-a-t-il le moins de personnes présentes dans le 20ème ?
  • Que font (quelle activité) 29% de la population présente dans le 20ème à 3h de l’après-midi ?
  • Quel est le secteur limitrophe du 20ème qui est le plus peuplé à 11h du matin ?
  • Quel est le secteur limitrophe du 20ème avec le plus d’ouvriers présents à 4h de l’après-midi ?
  • Quel est le groupe d’âge avec le plus de personnes présents dans le 20ème à 7h du soir ?
  • Quel est le nombre de personnes présentes dans le 20ème avec des revenus très élevés à 11h du matin ?
  • A quelle heure la proportion de femmes est-elle la plus élevée dans le 20ème ?

Au lycée

Le Mobiliscope a été utilisé par des professeurs d'histoire-géographie de lycée de l'académie de Versailles pour faire étudier les mobilités en Île-de-France en classe de première:
« Avec quelques explications et démonstrations, une forme de mise en activité consiste à proposer une série d’hypothèses qu’il faudra valider ou invalider, en justifiant sa réponse avec la couche d’information géographique et le classement des données pertinentes, puis avec un rapide commentaire explicitant les conclusions tirées de la visualisation de ces données. Les thèmes de la mobilité, de la ségrégation socio-spatiale, du polycentrisme ou encore des inégalités peuvent ainsi aisément, et concrètement, être abordés.» .

  • Hypothèse n°1: les mobilités en IDF sont avant tout liées aux déplacements professionnels.
  • Hypothèse n°2: la région IDF est « polycentrique »: plusieurs grands pôles d'activités cohabitent.
  • Hypothèse n°3: la majorité des habitants de Grande Couronne se déplacent vers la petite couronne et Paris pour travailler.
  • Hypothèse n°4: la majorité des habitants de Paris se déplacent en banlieue pour travailler.
  • Hypothèse n°5: Paris et sa proche banlieue concentrent les activités de commandement.
  • Hypothèse n°6: les populations défavorisées sont moins mobiles que les populations appartenant aux catégories sociales favorisées.
  • Hypothèse n°7: les emplois en Seine-Saint-Denis n'ont pas les mêmes caractéristiques que les emplois dans les Hauts-de-Seine.